Technologie - Technocratie - Transhumanisme

JPEG - 45.7 koDans le cadre de notre week-end Soleil vert

Discussion avec Pièces et main d’œuvre

La volonté de (toute)puissance et la quête des moyens de la (toute)puissance constituent le moteur de l’histoire et des sociétés humaines depuis leur émergence. Le modèle de cette toute-puissance est la figure divine (omnipotente et omnisciente). La conquête scientifique est en dernière instance celle des moyens de la puissance.

La « technologie » résulte des noces de la science et du capital, à l’époque de la révolution industrielle. Le mot apparaît en 1829 sous la plume de Bigelow, un universitaire américain. La puissance du capital et de l’État ne peut s’accroître sans accroître constamment les moyens de la puissance.

La « technocratie » est la classe du savoir, de l’avoir et du pouvoir produite par le capitalisme industriel pour révolutionner constamment les produits, services et moyens de la puissance. Le mot de technocratie apparaît en 1919 sous la plume de Willian Henry Smith, un ingénieur américain.

Le « transhumanisme » est l’idéologie de la technocratie à l’ère des technologies convergentes (NBIC), et à l’avènement du règne machinal. Le mot apparaît en 1957 sous la plume du biologiste Julian Huxley.

Après la 2e guerre mondiale, le capitalisme industriel devient le capitalisme technologique. L’alliage des technologues et des capitalistes forment la technocratie dirigeante. L’emballement des technologies convergentes (NBIC) nous mène au règne machinal et à l’incarcération de l’homme-machine dans le monde-machine. C’est là que nous en sommes.

Ceux qui enquêtent à l’enseigne de Pièces et main d’œuvre ont publié une quinzaine de livres, parmi lesquels Terreur et possession. Enquête sur la police des populations à l’ère technologique (L’Echappée, 2008), Le Manifeste des chimpanzés du futur contre le transhumanisme (Service compris, 2017), et Le règne machinal. La crise sanitaire et au-delà (Service compris, 2021).

16h - Goûter

Dimanche 5 juin de 14h00 à 16h00
Cinéma L’Univers

2999,99 rue Danton à Lille