Nos belles utopies : lecadredevie.fr

lundi 11 avril 2022

Enfoncez-vous ça dans la tête, chantait Henri Salvador.
Notre territoire est le territoire de tous les possibles.
Après sa Renaissance en 2015, après que les conquistadors aient compris en 2019 quel genre d’Eldorado représente le Nord-Pas de Calais, les utopistes de la nouvelle économie montent aujourd’hui à l’assaut du ciel. La raison en est simple : Lille 3000 offre le cadre de vie idéal à leur vie de cadre. Alors ils préfèrent être ici plutôt qu’ailleurs.
Enfoncez-vous ça dans la tête.

JPEG - 197.5 kolecadredevie.fr
Avec 41 entreprises débarquées et 1 900 emplois créés, 2021 est une « année record » pour l’implantation d’entreprises sur la métropole lilloise. « Nous assumons d’être le leader français du e-commerce », avoue, en toute modestie, François Navarro, directeur d’HelloLille, l’agence marketing de la métropole (VDN, 4/4/22). Le secret lillois pour « séduire les entreprises » ? Le cadre de vie : « l’offre culturelle, les grands événements, avec bientôt la Coupe du monde de rugby, le hand aux JO de 2024… Ça compte beaucoup pour l’image et le dynamisme. » Du sport et de la culture pour que finalement on puisse se faire livrer de Chine sans bouger de son smartphone ? Image et dynamisme.

La santé à tombeau ouvert
Une autoroute, un métro, quatre stations V’Lille, onze lignes de bus et une ligne de train ne suffisent plus à affréter les 32 000 salariés d’Eurasanté, à Loos, le « pôle d’excellence » dédié aux biotechnologies, avec ses 4 000 chercheurs dans les « biotech/pharma, medtech/hospitech, e-santé ». L’équivalent d’une ville comme Cambrai doit être débarquée chaque jour à son hospitech. Face aux encombrements toujours plus encombrés, une future Liaison autoroutière doit fluidifier le trafic d’ici 2025, bétonnant un peu plus la campagne. En parallèle de l’autoroute et du train, un tramway, réputé écolo puisqu’alimenté au nucléaire, desservira la zone d’ici 2028. Que ne faut-il pas polluer pour soigner.
La concertation organisée par la MEL se limite, comme à son habitude, au tracé du futur tramway, pas à son utilité. La métropole doit grossir, elle grossira.

Le parpaing vert
Un des plus gros pollueurs de l’atmosphère régional (3ème pour l’oxyde de souffre, 2ème pour l’azote), le cimentier Eqiom à Lumbres (62), va désormais capter le CO2 de ses cheminées (ses gaz), pour les transformer en matière solide (son caca), et l’enfouir sous la mer au large de la Norvège (ses chiottes).
Que ne faut-il pas inventer pour bétonner écolo.